Questions relatives à l'appel à projets

Comment fonctionne le programme EIG ?

Le programme Entrepreneurs d’Intérêt Général fonctionne par appels à projets, en 3 étapes.

  • Vous candidatez : nous sélectionnons une vingtaine de projets numériques proposés par les administrations publiques (du 1er février au 7 avril) ;
  • Nous réunissons une équipe : ensemble, nous sélectionnons 2 ou 3 profils tech, design et en droit du numérique pour votre projet (en mai et juin) ;
  • Vous expérimentez : créez et testez de nouveaux possibles avec vos profils du numérique et le soutien du programme (à partir du 13 septembre, pour 10 mois).

Quel soutien reçoivent les administrations ?

Rejoindre le programme Entrepreneurs d’Intérêt Général, c’est recevoir un soutien pluriel :

  • Pour votre recrutement : nous pilotons une procédure de recrutement accélérée, avec la sélection de profils aux compétences rares : développeurs et développeuses, data scientists, data engineers, géomaticiens et géomaticiennes, designers et des juristes du numérique.
  • Pour votre financement : vos profils sont rémunérés 3 500 ou 4 000 euros nets par mois, avec une possibilité de co-financement à hauteur de 30% par le programme (le programme est ouvert à toute administration, mais des conditions spécifiques s’appliquent pour le cofinancement).
  • Pour conduire l’innovation : vous recevez un appui technique et méthodologique du programme tout au long des dix mois, avec la participation des experts d’Etalab et de la DINUM.

Au-delà de ce soutien, vous entrez dans une communauté de pratiques qui compte aujourd’hui 95 agents publics et 133 profils du numérique, qui ont mis en œuvre 71 projets. Cette communauté s’insère dans l’écosystème du numérique public d’Etalab (data.gouv, le Lab IA, open data, open source), de la DINUM (design.gouv, beta.gouv.fr), de la Direction interministérielle de la transformation publique ainsi que nos partenaires hors de l’administration.

Quels sont les critères d’éligibilité au programme ?

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • Bénéficiaire : toute administration
  • Dimensionnement
    • Un projet réalisable sur une période de 10 mois
    • Par une équipe de 2 ou 3 profils du numérique
  • Equipe
    • Un ou deux porteurs de projet (agents publics)
    • Un mentor de haut niveau, issu de la hiérarchie de la structure porteuse du projet
    • Une équipe dédiée au projet, aux profils pluridisciplinaires (métier et technique)

Quels sont les critères d’éligibilité au financement ?

Seules les administrations disposant d’un programme budgétaire sont éligibles au co-financement direct (en général, les administrations centrales).

Si vous n’êtes pas éligible au co-financement direct, vous pouvez établir une convention avec une administration éligible ou prévoir un financement alternatif.

Le programme cofinance la rémunération des entrepreneurs d'intérêt général avec l'administration d'accueil.

Le programme propose une subvention correspondant au coût total employeur de 3 mois d'une rémunération de 3 500 euros nets par mois pour les EIG jusqu’à 5 ans d’expérience inclus, et 4 000 euros nets par mois pour les profils au-delà de 5 ans d’expérience.

L’administration s'engage à assurer financièrement la rémunération des EIG pour le reste de la durée du projet.

Nous cofinançons via des crédits en titre 2. Vous pouvez donc bénéficier du cofinancement si votre administration opère un programme budgétaire avec du titre 2, ou si vous êtes en capacité de faire porter administrativement le projet, c'est-à-dire qu'une autre administration (par exemple dans le cas des opérateurs ou des agences, le ministère de tutelle ou de rattachement) reçoit les crédits de cofinancement sur son programme budgétaire en titre 2 et que vous définissez avec elle ce mode de partenariat.

Si vous avez besoin d’aide pour trouver un porteur administratif, vous pouvez prendre contact avec nous.

Quels sont les critères de sélection des projets ?

Le programme vise à produire des outils numériques mais aussi à encourager une transformation numérique plus profonde dans les administrations. Ainsi, nos critères de sélection portent autant sur le projet à réaliser en 10 mois que sur l’équipe qui le porte :

  • Pertinence du besoin : un besoin clair, à fort impact, porté à un haut niveau hiérarchique par l’administration d’accueil ;
  • Définition : une problématique bien circonscrite, des profils du numérique cohérents ;
  • Engagement : motivation pour participer au programme, ouvrir le terrain d’expérimentation aux profils du numérique, et leur offrir de l’autonomie ;
  • Transformation : une forte volonté de transformation numérique de la part de l’administration ;
  • Ouverture : des opportunités d’ouverture, de mutualisation et de réplication des outils produits et des données.

Comment savoir si je ferais mieux de recruter 2 ou 3 EIG ? (profils du numérique)

Cela dépend du périmètre de votre projet et des compétences que vous recherchez. À noter : dans la plupart des cas, les équipes des promotions 2 et 3 étaient constituées de 2 EIG.

Je manque de compétences techniques : comment définir les profils d’EIG dont j’ai besoin pour réaliser mon projet ?

Vous pouvez en premier lieu prendre contact avec les expertises numériques de votre administration, au sein de votre direction des systèmes d'information ou votre direction du numérique.

Vous pouvez également identifier les agents publics qui ont déjà reçu des EIG au sein de votre administration en naviguant dans les projets passés. N'hésitez pas à les contacter pour un retour d'expérience.

Par ailleurs, vous pouvez prendre contact avec nous. Nous essayerons autant que possible de vous mettre en relation avec des personnes pouvant vous aider dans votre administration.

Enfin, ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas tout à fait sûr des compétences recherchées : si votre projet est sélectionné, les profils EIG recherchés seront retravaillés et précisés avec vous.

Quel est le type de contrat des EIG ?

Les EIG signent un contrat avec leurs administrations d’accueil : un CDD de 10 mois avec une rémunération de 3 500 euros nets par mois pour les EIG jusqu’à 5 ans d’expérience inclus, et 4 000 euros nets par mois pour les profils au-delà de 5 ans d’expérience.

Les postes des EIG rentrent-ils dans le cadre des plafonds d'emploi ?

Oui, il faut des supports de poste qui rentrent dans les plafonds d'emploi pour les EIG. Notre conseil : profitez-en pour impliquer rapidement vos services RH et identifier des solutions aux éventuels obstacles.

Vous pouvez également contacter les agents publics de votre administration qui ont déjà participé au programme : ils et elles pourront vous orienter vers les personnes en interne qui les ont aidés et partager leur expérience avec vous.

Le programme EIG peut-il se cumuler avec d’autres appels à projets de transformation numérique de l’Etat ?

Oui tout à fait ! Néanmoins, seuls des crédits budgétaires correspondant au titre 2 de la nomenclature du budget de l’Etat pourront être mobilisés pour financer la rémunération des EIG. Au contraire, des crédits budgétaires correspondant au titre 3, à l’instar des crédits de prestations de services, ne pourront pas être mobilisés.

Puis-je autofinancer mon projet EIG ?

Vous pouvez tout à fait auto-financer votre projet EIG !

À la charge de qui sont les frais annexes liés à la présence des EIG, de type frais de déplacement ?

Les autres frais liés à la présence des EIG (notamment les frais de déplacement) sont à la charge de l’administration d’accueil.

Je suis une administration territoriale de l’Etat (service déconcentré) : comment puis-je financer mon projet EIG ?

Les services régionaux et départementaux de l’Etat ne sont pas éligibles au cofinancement direct. Ils peuvent donc soit prendre à leur charge la rémunération des EIG et les dépenses liées à l’exercice de leur fonction (poste de travail, etc.) sur les 10 mois du projet, soit établir une convention avec leur administration centrale pour bénéficier du cofinancement. Celle-ci agira alors comme porteur administratif du projet.

Bien conscients de l’effort financier important, nous vous encourageons donc à déposer des projets qui seront menés en partenariat avec d’autres administrations, soit des collectivités territoriales, soit en concluant ce partenariat avec votre administration centrale.

Il est important de noter que la rémunération des EIG ne pourra être affectée qu’au titre 2 de la nomenclature du budget de l’Etat, et que les EIG devront en principe émarger au plafond du service d’accueil.

Je suis une collectivité territoriale : comment puis-je financer mon projet EIG ?

La première solution est bien sûr l’autofinancement.

Afin de bénéficier du cofinancement, vous devez conclure un partenariat avec un ministère, qui sera alors le porteur administratif du projet.

Qui doit effectuer la simulation financière à inclure au dossier de réponse ?

Cette simulation est à demander à vos services RH.

Je voudrais présenter un projet interministériel : qui indiquer en administration d'accueil ?

Nous vous conseillons de choisir comme administration d'accueil le ministère chez qui les EIG seront en immersion, et d’indiquer le(s) autre(s) administration(s) participante(s) en tant que partenaires, en insistant sur la dimension interministérielle du projet.

Les EIG peuvent-ils être accueillis dans des locaux hors de la région parisienne ?

Tout à fait, c’était d’ailleurs le cas pour deux projets EIG 2 (baliseNAV à Brest et Signaux Faibles à Dijon) et un projet EIG 4 (MonitorFish à Etel).

Nous encourageons d'ailleurs particulièrement les projets qui se situent hors de la région parisienne.

Quel est généralement le profil des porteurs de projet opérationnels ? Quel est leur rôle ?

Les porteurs de projet opérationnels sont en charge de permettre aux EIG de mener au mieux leur projet, en les orientant dans l’administration, en s’assurant qu’ils disposent de toutes les ressources nécessaires (notamment techniques et en données), et en facilitant les démarches juridiques et administratives éventuelles.

Ils font également partie du collectif EIG et assistent aux sessions d’accompagnement.

En général, les porteurs de projet opérationnels ont un profil « métier », et peuvent faire bénéficier les EIG de leur expérience du terrain. Il est courant qu'ils forment un binôme avec un porteur de projet au profil « technique ».

On attend surtout du porteur de projet qu’il soit passionné par le projet EIG qu’il porte. Le temps hebdomadaire investi dans le projet EIG sera un élément important d’appréciation des projets. En moyenne, ils investissent 30 à 40% de leur temps dans leur projet EIG (et certains en investissent 100% !).

Les porteurs de projet assistent-ils aux sessions d’accompagnement ?

Les porteurs de projet assistent aux sessions d’accompagnement, à un rythme moins soutenu que les EIG (une session tous les deux mois pour le dispositif mis en place lors de la promotion 4).

Le projet peut-il être encadré par 2 porteurs de projet opérationnels ?

Oui, tout à fait ! C’était le cas pour plusieurs défis EIG 2, 3 et 4.

Combien de temps prend la constitution d’un dossier de réponse à l’appel à candidatures ?

Le temps de constitution est variable, mais nous avons volontairement limité la longueur du dossier cette année : n’hésitez pas à être précis et concis !

En cas de sélection, comment se passe le jury d’admission ?

Les porteurs des projets présélectionnés seront conviés à pitcher devant le jury d’admission, notamment en utilisant les slides jointes au dossier de réponse à l’appel à projets (qui peuvent être modifiées entre-temps).

Plus d’informations seront envoyées aux administrations présélectionnées.

Quelle est la différence entre Entrepreneurs d'Intérêt Général (EIG) et Designers d'Intérêt Général (DIG) ?

Le programme DIG (Designers d’Intérêt Général) n’existe plus : il a fusionné avec le programme EIG (Entrepreneurs d’Intérêt Général) en 2020.

Vous n’avez pas trouvé de réponse à votre question ?

Vous pouvez nous contacter et nous vous répondrons rapidement.